Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Arrestation d’un officier allemand préparant un attentat sous faux drapeau 2256 vues 30 avril 2017 -- Cette semaine, un militaire allemand se faisant passer pour un réfugié syrien et soupçonné de préparer un attentat contre des étrangers a été arrêté à Berlin. Cette affaire tourne au scandale dans le pays, pour l’armée et le système de contrôle des migrants. La Bundeswehr vient d’être accusée de ne pas suffisamment lutter contre les tendances d’extrême droite dans ses rangs. En effet, un officier allemand a été incarcéré jeudi pour extrémisme. Est montrée aussi du doigt, l’administration chargée de gérer le flux sans précédent de réfugiés arrivés dans le pays depuis 2015.

Publié le par Samir Svet

Arrestation d’un officier allemand préparant un attentat sous faux drapeau 2256 vues 30 avril 2017 -- Cette semaine, un militaire allemand se faisant passer pour un réfugié syrien et soupçonné de préparer un attentat contre des étrangers a été arrêté à Berlin. Cette affaire tourne au scandale dans le pays, pour l’armée et le système de contrôle des migrants. La Bundeswehr vient d’être accusée de ne pas suffisamment lutter contre les tendances d’extrême droite dans ses rangs. En effet, un officier allemand a été incarcéré jeudi pour extrémisme. Est montrée aussi du doigt, l’administration chargée de gérer le flux sans précédent de réfugiés arrivés dans le pays depuis 2015.

Cette semaine, un militaire allemand se faisant passer pour un réfugié syrien et soupçonné de préparer un attentat contre des étrangers a été arrêté à Berlin. Cette affaire tourne au sca... Arrestation d’un officier allemand préparant un attentat sous...

Lire la suite

RIE: Mensonges US et mensonges français 2555 vues 28 avril 2017 -- Dans l’article qui suit, traduit par Catherine Galacteros, et dans les trois analyses très détaillées faites précédemment par les équipes de Théodore Postol, professeur émérite en Sciences, Technologie et Sécurité nationale au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), institut US, il est clairement démontré que l’attaque neurotoxique sur Khan Cheikhoun du 4 avril 2017, imputée à Bachar el Assad, n’a pas eu lieu. Nous étions plusieurs anciens responsables du renseignement français à en être convaincus. La démonstration est faite par un institut US spécialisé pour ce genre d’enquête et dont les conclusions n’ont jamais été contestées. Les conclusions de cette publication sont sans appel. Cette information capitale montre que les diplomaties occidentales continuent d’utiliser le mensonge de type «Colin Powell», relayé par des médias aux ordres (guerre de l’information) pour tenter de parvenir à leurs fins : obtenir le départ de Bachar el Assad, et créer le chaos permettant un démembrement de la Syrie, au profit, entre autre, d’Israël. Relire mon article sur la question syrienne sur:

Publié le par Samir Svet

RIE: Mensonges US et mensonges français 2555 vues 28 avril 2017 -- Dans l’article qui suit, traduit par Catherine Galacteros, et dans les trois analyses très détaillées faites précédemment par les équipes de Théodore Postol, professeur émérite en Sciences, Technologie et Sécurité nationale au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), institut US,  il est clairement démontré que l’attaque neurotoxique sur Khan Cheikhoun du 4 avril 2017, imputée à Bachar el Assad, n’a pas eu lieu. Nous étions plusieurs anciens responsables du renseignement français à en être convaincus. La démonstration est faite par un institut US spécialisé pour ce genre d’enquête et dont les conclusions n’ont jamais été contestées. Les conclusions de cette publication sont sans appel. Cette information capitale montre que les diplomaties occidentales  continuent d’utiliser le mensonge de type «Colin Powell», relayé par des médias aux ordres (guerre de l’information) pour  tenter de parvenir à leurs fins : obtenir le départ de Bachar el Assad, et créer le chaos permettant un démembrement de la Syrie, au profit, entre autre, d’Israël. Relire mon article sur la question syrienne sur:

Dans l'article qui suit, traduit par Catherine Galacteros, et dans les trois analyses très détaillées faites précédemment par les équipes de Théodore Postol, professeur émérite en Sciences... SYRIE: Mensonges US et mensonges français2555 vues 28 avril...

Lire la suite

Un conseiller du Kremlin révèle le ‘remède à l’agressivité des USA’ 8827 vues 26 avril 2017 -- Le conseiller de Poutine pense aussi que Donald Trump ne fait « qu’obéir aux élites dirigeantes » La seule façon de stopper les agressions des USA est de se débarrasser de l’addiction au dollar, a déclaré vendredi un conseiller du Kremlin.« Plus les Américains seront agressifs, plus vite ils verront l’effondrement final du dollar, parce que pour les victimes des agressions américaines, la seule façon de les arrêter est de se défaire du dollar. Dès que nous et la Chine en aurons fini avec le dollar, ce sera la fin de la puissance militaire américaine », a expliqué l’économiste Sergei Glazyev au cours d’une interview accordée à TASS. Dans ses commentaires sur la politique du nouveau président des USA, Glazyev a noté que Donald Trump fait ce que l’élite dirigeante attend de lui.

Publié le par Samir Svet

Un conseiller du Kremlin révèle le ‘remède à l’agressivité des USA’ 8827 vues 26 avril 2017 --  Le conseiller de Poutine pense aussi que Donald Trump ne fait « qu’obéir aux élites dirigeantes » La seule façon de stopper les agressions des USA est de se débarrasser de l’addiction au dollar, a déclaré vendredi un conseiller du Kremlin.« Plus les Américains seront agressifs, plus vite ils verront l’effondrement final du dollar, parce que pour les victimes des agressions américaines, la seule façon de les arrêter est de se défaire du dollar. Dès que nous et la Chine en aurons fini avec le dollar, ce sera la fin de la puissance militaire américaine », a expliqué l’économiste Sergei Glazyev au cours d’une interview accordée à TASS. Dans ses commentaires sur la politique du nouveau président des USA, Glazyev a noté que Donald Trump fait ce que l’élite dirigeante attend de lui.

Le conseiller de Poutine pense aussi que Donald Trump ne fait " qu'obéir aux élites dirigeantes " La seule façon de stopper les agressions des USA est de se débarrasser de l'addiction au dollar... Un conseiller du Kremlin révèle le ‘remède à l’agressivité...

Lire la suite

Les USA évacueront leurs citoyens de la Corée du Sud 7236 vues 26 avril 2017 -- Les citoyens américains se préparent à être évacués de la Corée du Sud. En cas d’une aggravation du conflit, les Américains quitteront la péninsule, relate le journal Daily Express. 230 000 Américains devraient quitter le pays. Les autorités américaines considèrent cette évacuation comme une opération spéciale. Les Américains seront évacués de Séoul et des autres villes sud-coréennes. L’évacuation sera réalisée en cas d’aggravation des tensions entre Washington et Pyongyang. La capitale sud-coréenne est située à 60 km de la frontière avec la Corée du Nord. Elle est menacée par 12 000 pièces d’artillerie de l’Armée nord-coréenne.

Publié le par Samir Svet

Les USA évacueront leurs citoyens de la Corée du Sud 7236 vues 26 avril 2017 -- Les citoyens américains se préparent à être évacués de la Corée du Sud. En cas d’une aggravation du conflit, les Américains quitteront la péninsule, relate le journal Daily Express. 230 000 Américains devraient quitter le pays. Les autorités américaines considèrent cette évacuation comme une opération spéciale. Les Américains seront évacués de Séoul et des autres villes sud-coréennes. L’évacuation sera réalisée en cas d’aggravation des tensions entre Washington et Pyongyang. La capitale sud-coréenne est située à 60 km de la frontière avec la Corée du Nord. Elle est menacée par 12 000 pièces d’artillerie de l’Armée nord-coréenne.

Les citoyens américains se préparent à être évacués de la Corée du Sud. En cas d'une aggravation du conflit, les Américains quitteront la péninsule, relate le journal Daily Express. 230 00... Les USA évacueront leurs citoyens de la Corée du Sud7236 vues...

Lire la suite

Ministère russe de la Défense: le ciel syrien totalement contrôlé par la Russie 3843 vues 27 avril 2017 -- Les troupes des Forces armées de la Fédération de Russie basées en Syrie scrutent l’ensemble du ciel syrien. Des mesures supplémentaires ont été prises pour assurer une protection optimale des Forces armées russes suite à la frappe aérienne américaine. Un système de gestion multi-niveaux est déployé en Syrie afin de contrôler l’intégralité de l’espace aérien de la Syrie, a annoncé mercredi le lieutenant-général Sergeï Rudskoï, chef de la Direction principale des opérations de l’État-major général des Forces armées russes lors de la conférence de Moscou sur la sécurité internationale. « Pour guider les combats en Syrie, un système de gestion multi-niveaux a été mis en place. Ce dernier permet au commandement des troupes russes à l’aérodrome de Hmeimim de contrôler la situation aérienne sur tout le territoire de la Syrie depuis cette même base », a souligné M. Rudskoï.

Publié le par Samir Svet

Ministère russe de la Défense: le ciel syrien totalement contrôlé par la Russie 3843 vues 27 avril 2017 -- Les troupes des Forces armées de la Fédération de Russie basées en Syrie scrutent l’ensemble du ciel syrien. Des mesures supplémentaires ont été prises pour assurer une protection optimale des Forces armées russes suite à la frappe aérienne américaine. Un système de gestion multi-niveaux est déployé en Syrie afin de contrôler l’intégralité de l’espace aérien de la Syrie, a annoncé mercredi le lieutenant-général Sergeï Rudskoï, chef de la Direction principale des opérations de l’État-major général des Forces armées russes lors de la conférence de Moscou sur la sécurité internationale.  « Pour guider les combats en Syrie, un système de gestion multi-niveaux a été mis en place. Ce dernier permet au commandement des troupes russes à l’aérodrome de Hmeimim de contrôler la situation aérienne sur tout le territoire de la Syrie depuis cette même base », a souligné M. Rudskoï.

Un système de gestion multi-niveaux est déployé en Syrie afin de contrôler l'intégralité de l'espace aérien de la Syrie, a annoncé mercredi le lieutenant-général Sergeï Rudskoï, chef de... Ministère russe de la Défense: le ciel syrien totalement contrôlé...

Lire la suite

Comment l’occident zombie survit face à Poutine 2935 vues 27 avril 2017 -- Vladimir Poutine et la Russie dominent, mais l’occident se maintient avec sa dette, son cancer, ses casseroles coloniales. Dix techno-lords US sont plus riches que tous les Africains. Bruxelles agonise en nous volant argent et liberté. Jean Baudrillard parla d’hystérésis (1) pour décrire ce monde. Il évoquait même je crois cette barbe qui continue de pousser au poil de menton du cadavre. Qu’est-ce qui n’est pas mort en Occident ? Qu’est-ce qui ne relève pas encore du phénomène zombi ? Les économies hallucinées (James Kunstler), les cent mille milliards de dettes qui ne terrorisent que les naïfs (on ira tous à un million de milliards de $, imprimez !), les nations abolies, fusionnées, les peuples remplacés ou stérilisés, les religions profanées, tout en fait, y compris la terre et son atmosphère (voyez comment vivent la Chine ou l’Inde de notre René Guénon pour rire un peu), relève de la parodie, de la mort défigurée et du mort-vivant. Le public se reconnaît du reste dans ce type abominable de série yankee : les morts qui font semblant de vivre. Je continuerais durant des pages, si je ne craignais de me répéter. Le mouvement autonome du non-vivant, disait-on du mouvement matériel en ces temps aéroportés et précipités.

Publié le par Samir Svet

Comment l’occident zombie survit face à Poutine 2935 vues 27 avril 2017 -- Vladimir Poutine et la Russie dominent, mais l’occident se maintient avec sa dette, son cancer, ses casseroles coloniales. Dix techno-lords US sont plus riches que tous les Africains. Bruxelles agonise en nous volant argent et liberté. Jean Baudrillard parla d’hystérésis (1) pour décrire ce monde. Il évoquait même je crois cette barbe qui continue de pousser au poil de menton du cadavre. Qu’est-ce qui n’est pas mort en Occident ? Qu’est-ce qui ne relève pas encore du phénomène zombi ? Les économies hallucinées (James Kunstler), les cent mille milliards de dettes qui ne terrorisent que les naïfs (on ira tous à un million de milliards de $, imprimez !), les nations abolies, fusionnées, les peuples remplacés ou stérilisés, les religions profanées, tout en fait, y compris la terre et son atmosphère (voyez comment vivent la Chine ou l’Inde de notre René Guénon pour rire un peu), relève de la parodie, de la mort défigurée et du mort-vivant. Le public se reconnaît du reste dans ce type abominable de série yankee : les morts qui font semblant de vivre. Je continuerais durant des pages, si je ne craignais de me répéter. Le mouvement autonome du non-vivant, disait-on du mouvement matériel en ces temps aéroportés et précipités.

" Pour être tué, il faut vivre. " Vladimir Poutine et la Russie dominent, mais l'occident se maintient avec sa dette, son cancer, ses casseroles coloniales. Dix techno-lords US sont plus riches que Comment l’occident zombie survit face à Poutine2935 vues...

Lire la suite

Article publié depuis Overblog et Twitter et LK

Publié le par Samir Svet

Consécutivement aux tensions qui ne cessent de monter dans la péninsule coréenne et aux menaces croissantes des États-Unis, les forces russes et chinoises ont été mises en état d'alerte. À ... Pékin/Moscou en état d’alerte6276 vues 27 avril 2017 -- Consécutivement...

Lire la suite

Syrie : Jean-Marc Ayrault ridiculise la France et ses services de renseignement 8605 vues 27 avril 2017 61 commentaires Mensonges & Manipulation Avic Syrie : Jean-Marc Ayrault ridiculise la France et ses services de renseignement Le gouvernement français n’en est plus à une humiliation près. Qu’importe la cohérence d’une déclaration si elle peut permettre de déclencher l’engagement total de la clique anglo-sioniste et de pouvoir continuer à leur servir de premier larbin zélé ? Il n’est plus question pour les Etats-Unis de nous refaire le coup de Colin Powell à l’ONU, évènement encore trop présent dans les esprits et abondamment rafraichi par Internet. Ce n’est pas non plus le Royaume Uni qui se déshonorera à pratiquer ce type de manipulations hasardeuses qui, tôt ou tard reviendront en boomerang quand les faits seront définitivement établis. Londres continuera comme d’habitude à gérer les évènements de l’arrière, laissant aux autres le soin de se mouiller et de ternir leur prestige. Il en est de même pour Israël qui se contentera de fournir à l’exécutant tous les élément nécessaires à la construction des arguments permettant d’aller de l’avant, tant pis si ces arguments s’effondrent par la suite.

Publié le par Samir Svet

Syrie : Jean-Marc Ayrault ridiculise la France et ses services de renseignement 8605 vues 27 avril 2017 61 commentaires Mensonges & Manipulation Avic Syrie : Jean-Marc Ayrault ridiculise la France et ses services de renseignement     Le gouvernement français n’en est plus à une humiliation près. Qu’importe la cohérence d’une déclaration si elle peut permettre de déclencher l’engagement total de la clique anglo-sioniste et de pouvoir continuer à leur servir de premier larbin zélé ? Il n’est plus question pour les Etats-Unis de nous refaire le coup de Colin Powell à l’ONU, évènement encore trop présent dans les esprits et abondamment rafraichi par Internet. Ce n’est pas non plus le Royaume Uni qui se déshonorera à pratiquer ce type de manipulations hasardeuses qui, tôt ou tard reviendront en boomerang quand les faits seront définitivement établis. Londres continuera comme d’habitude à gérer les évènements de l’arrière, laissant aux autres le soin de se mouiller et de ternir leur prestige. Il en est de même pour Israël qui se contentera de fournir à l’exécutant tous les élément nécessaires à la construction des arguments permettant d’aller de l’avant, tant pis si ces arguments s’effondrent par la suite.

Le gouvernement français n'en est plus à une humiliation près. Qu'importe la cohérence d'une déclaration si elle peut permettre de déclencher l'engagement total de la clique anglo-sioniste et... Syrie : Jean-Marc Ayrault ridiculise la France et ses services...

Lire la suite

Les USA protégés des missiles nord-coréens? Le secrétaire US à la Sécurité reste muet -- 24 avril 2017 -- Intervenant sur CNN, John Kelly, secrétaire américain à la Sécurité intérieure, a refusé de préciser si le pays était protégé contre les missiles nord-coréens ou non, motivant ce refus par la confidentialité du dossier. Le chef du département de la Sécurité intérieure des États-Unis John Kelly a refusé de donner à CNN des détails sur la protection du pays contre les missiles nord-coréens. A la question de savoir si les États-Unis sont en sécurité contre un tir de missile depuis le territoire de la Corée du Nord et quelque part ailleurs, M. Kelly a répondu : « J’ai des informations à cet égard, mais elles sont classifiées. »

Publié le par Samir Svet

Les USA protégés des missiles nord-coréens? Le secrétaire US à la Sécurité reste muet  -- 24 avril 2017 -- Intervenant sur CNN, John Kelly, secrétaire américain à la Sécurité intérieure, a refusé de préciser si le pays était protégé contre les missiles nord-coréens ou non, motivant ce refus par la confidentialité du dossier. Le chef du département de la Sécurité intérieure des États-Unis John Kelly a refusé de donner à CNN des détails sur la protection du pays contre les missiles nord-coréens. A la question de savoir si les États-Unis sont en sécurité contre un tir de missile depuis le territoire de la Corée du Nord et quelque part ailleurs, M. Kelly a répondu : « J’ai des informations à cet égard, mais elles sont classifiées. »

Intervenant sur CNN, John Kelly, secrétaire américain à la Sécurité intérieure, a refusé de préciser si le pays était protégé contre les missiles nord-coréens ou non, motivant ce refus ... Les USA protégés des missiles nord-coréens? Le secrétaire US à...

Lire la suite

COMPLICITÉ ? Syrie: Daesh utilise des armes livrées par les pays de… l’Otan ! 22 avril 2017 -- HOMS, Syrie: (Qui finance Daesh ? Qui arme Daesh ? Surtout pas le Gouvernement syrien. En effet, les troupes des Forces de défense nationale (FDN), proches du pouvoir syrien, ont fait une découverte inestimable. Un drone de Daesh a été abattu par leurs soins dans la campagne orientale du Gouvernorat de Homs. Surprise du chef, La bombe utilisée par l’État islamique afin d’attaquer les civils d’Abou Al-Alaya a été identifiée par l’Armée syrienne comme un projectile GLV-HEF (photo), que l’OTAN utilise, et qui est produite en Bulgarie.

Publié le par Samir Svet

COMPLICITÉ ? Syrie: Daesh utilise des armes livrées par les pays de… l’Otan ! 22 avril 2017 -- HOMS, Syrie: (Qui finance Daesh ? Qui arme Daesh ? Surtout pas le Gouvernement syrien. En effet, les troupes des Forces de défense nationale (FDN), proches du pouvoir syrien, ont fait une découverte inestimable. Un drone de Daesh a été abattu par leurs soins dans la campagne orientale du Gouvernorat de Homs. Surprise du chef, La bombe utilisée par l’État islamique afin d’attaquer les civils d’Abou Al-Alaya a été identifiée par l’Armée syrienne comme un projectile GLV-HEF (photo), que l’OTAN utilise, et qui est produite en Bulgarie.

MamAfrika TV | Par Allain Jules HOMS, Syrie (07h24) - Qui finance Daesh ? Qui arme Daesh ? Surtout pas le Gouvernement syrien. En effet, les troupes des Forces de défense nationale (FDN), proches du COMPLICITÉ ? Syrie: Daesh utilise des armes livrées...

Lire la suite

Pyongyang promet à Washington une guerre pour la réunification de la Corée 7000 vues 23 avril 2017 -- En clair, ce sera une guerre de reconquête de la totalité de la péninsule qui sera administrée par Pyongyang. Une telle guerre sera un remake de la première guerre de Corée, mais en pire. RI Dénonçant la « politique folle de Washington qui ne réfléchit pas à ses conséquences catastrophiques éventuelles », Pyongyang avertit qu’il répondra aux provocations par une guerre ayant pour but la réunification de la Corée, selon le quotidien du Parti des travailleurs de Corée Rodong Sinmun. La Corée du Nord entamera des hostilités pour la réunification du Nord et du Sud en cas de provocations des États-Unis, communique le quotidien nord-coréen officiel Rodong Sinmun. « En réponse à la moindre provocation de la part des États-Unis, le peuple et l’armée n’hésiteront pas à entamer une grande guerre pour la réunification de la patrie », souligne le quotidien, fustigeant la « politique folle de Washington qui ne réfléchit pas à ses conséquences catastrophiques éventuelles ».

Publié le par Samir Svet

Pyongyang promet à Washington une guerre pour la réunification de la Corée 7000 vues 23 avril 2017 --  En clair, ce sera une guerre de reconquête de la totalité de la péninsule qui sera administrée par Pyongyang. Une telle guerre sera un remake de la première guerre de Corée, mais en pire.  RI     Dénonçant la « politique folle de Washington qui ne réfléchit pas à ses conséquences catastrophiques éventuelles », Pyongyang avertit qu’il répondra aux provocations par une guerre ayant pour but la réunification de la Corée, selon le quotidien du Parti des travailleurs de Corée Rodong Sinmun. La Corée du Nord entamera des hostilités pour la réunification du Nord et du Sud en cas de provocations des États-Unis, communique le quotidien nord-coréen officiel Rodong Sinmun.      « En réponse à la moindre provocation de la part des États-Unis, le peuple et l’armée n’hésiteront pas à entamer une grande guerre pour la réunification de la patrie », souligne le quotidien, fustigeant la « politique folle de Washington qui ne réfléchit pas à ses conséquences catastrophiques éventuelles ».

Dénonçant la " politique folle de Washington qui ne réfléchit pas à ses conséquences catastrophiques éventuelles ", Pyongyang avertit qu'il répondra aux provocations par une guerre ayant po... Pyongyang promet à Washington une guerre pour la réunification...

Lire la suite

Pourquoi Washington est terrifié par la Russie et la Chine 10996 vues 23 avril 2017 -- Le partenariat stratégique russo-chinois, qui unit ceux que le Pentagone définit comme les deux « menaces N°1 » à l’Amérique, n’est pas consigné dans un traité formel signé en grande pompe – et un défilé militaire pour l’accompagner. Il est enveloppé dans de subtiles couches de sophistication, et il n’y a aucun moyen d’apprendre les termes secrets sur lesquels Pékin et Moscou se sont accordés au cours des innombrables rencontres de haut niveau entre Poutine et Xi Jinping. Les diplomates, officieusement, laissent occasionnellement échapper qu’il peut y avoir un message codé à l’intention de l’OTAN, selon lequel si l’un des deux membres stratégiques est sérieusement harcelé – en Ukraine, ou dans la Mer de Chine méridionale – l’OTAN devra se confronter aux deux.

Publié le par Samir Svet

Pourquoi Washington est terrifié par la Russie et la Chine 10996 vues 23 avril 2017  -- Le partenariat stratégique russo-chinois, qui unit ceux que le Pentagone définit comme les deux « menaces N°1 » à l’Amérique, n’est pas consigné dans un traité formel signé en grande pompe – et un défilé militaire pour l’accompagner. Il est enveloppé dans de subtiles couches de sophistication, et il n’y a aucun moyen d’apprendre les termes secrets sur lesquels Pékin et Moscou se sont accordés au cours des innombrables rencontres de haut niveau entre Poutine et Xi Jinping. Les diplomates, officieusement, laissent occasionnellement échapper qu’il peut y avoir un message codé à l’intention de l’OTAN, selon lequel si l’un des deux membres stratégiques est sérieusement harcelé – en Ukraine, ou dans la Mer de Chine méridionale – l’OTAN devra se confronter aux deux.

Le partenariat stratégique russo-chinois, qui unit ceux que le Pentagone définit comme les deux " menaces N°1 " à l'Amérique, n'est pas consigné dans un traité formel signé en grande pompe ... Pourquoi Washington est terrifié par la Russie et la Chine10996...

Lire la suite

Article publié depuis Overblog et Twitter et LK

Publié le par Samir Svet

Amérique : se faire des amis partout où elle va ! Dans le cadre de l'ingénieux " pivot vers l'Asie " de Obama, Washington a décidé de contester les revendications territoriales de Pékin en me... Chine: Nous sommes prêts pour la guerre si les Etats-Unis...

Lire la suite

Daesh s’excuse d’avoir tiré sur des soldats israéliens ! 11964 vues 23 avril 2017 -- Selon Al Mayadeen TV, l’ex-ministre de la sécurité en Israël [le général Yalon] a déclaré que Daesh avait tiré sur des soldats israéliens une fois. L’ex-ministre de la sécurité a ajouté imprudemment que Daesh s’était excusé le lendemain pour cet incident. Voir ledessousdescartes‏. On a vu les combattants de Daesh s’attaquer aux armées syrienne et irakienne. C’est normal, ils ont été créés pour cela. Ils se sont attaqués, non seulement aux civils syriens et irakiens, mais aussi aux civils turcs, iraniens, afghans, pakistanais, saoudiens, égyptiens, libyens, tunisiens, algériens, somaliens, etc. Ils assument pleinement leurs actions dans ces pays, parce qu’ils sont terroristes, et un terroriste se doit de terroriser des civils. Parce qu’ils sont terroristes et qu’ils le revendiquent haut et fort, ils frappent partout dans le monde ; en Afrique, aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, en Europe, etc. Selon eux, et ils le disent clairement, aucun pays n’est à l’abri de leur vindicte. Ces dernières années, une de leur cible préférée est la France. Normal, disent-ils (ou disent les analystes de télé), car la France les attaque. Les actions terroristes en France ont tendance à viser plus particulièrement les Français de confession juive. Là aussi, c’est normal : ils sont viscéralement antisémites. Toutes les horreurs perpétrées par eux à travers le monde et contre les juifs de France sont fièrement revendiquées comme des trophées de guerre. Ne sont-ils pas les ennemis de l’humanité et de la civilisation ? N’ont-ils pas décidé que le monde sera islamique ou ne sera pas, appliquant ainsi les paroles de George W. Bush « vous êtres avec nous ou contre nous »

Publié le par Samir Svet

Daesh s’excuse d’avoir tiré sur des soldats israéliens ! 11964 vues 23 avril 2017  --  Selon Al Mayadeen TV, l’ex-ministre de la sécurité en Israël [le général Yalon] a déclaré que Daesh avait tiré sur des soldats israéliens une fois. L’ex-ministre de la sécurité a ajouté imprudemment que Daesh s’était excusé le lendemain pour cet incident. Voir ledessousdescartes‏. On a vu les combattants de Daesh s’attaquer aux armées syrienne et irakienne. C’est normal, ils ont été créés pour cela. Ils se sont attaqués, non seulement aux civils syriens et irakiens, mais aussi aux civils turcs, iraniens, afghans, pakistanais, saoudiens, égyptiens, libyens, tunisiens, algériens, somaliens, etc. Ils assument pleinement leurs actions dans ces pays, parce qu’ils sont terroristes, et un terroriste se doit de terroriser des civils. Parce qu’ils sont terroristes et qu’ils le revendiquent haut et fort, ils frappent partout dans le monde ; en Afrique, aux Etats-Unis, en Chine, en Russie, en Europe, etc. Selon eux, et ils le disent clairement, aucun pays n’est à l’abri de leur vindicte. Ces dernières années, une de leur cible préférée est la France. Normal, disent-ils (ou disent les analystes de télé), car la France les attaque. Les actions terroristes en France ont tendance à viser plus particulièrement les Français de confession juive. Là aussi, c’est normal : ils sont viscéralement antisémites.  Toutes les horreurs perpétrées par eux à travers le monde et contre les juifs de France sont fièrement revendiquées comme des trophées de guerre. Ne sont-ils pas les ennemis de l’humanité et de la civilisation ? N’ont-ils pas décidé que le monde sera islamique ou ne sera pas, appliquant ainsi les paroles de George W. Bush « vous êtres avec nous ou contre nous »

Selon Al Mayadeen TV, l'ex-ministre de la sécurité en Israël [le général Yalon] a déclaré que Daesh avait tiré sur des soldats israéliens une fois. L'ex-ministre de la sécurité a ajouté... Daesh s’excuse d’avoir tiré sur des soldats israéliens !11964...

Lire la suite

لجنة التحقيق الدولية: لا نعلم إن كان هجوم خان شيخون كيميائياً ومن نفذه!

Publié le par Samir Svet

لجنة التحقيق الدولية: لا نعلم إن كان هجوم خان شيخون كيميائياً ومن نفذه!

لجنة التحقيق الدولية الخاصة بسوريا تجتمع مع أعضاء مجلس الأمن الدولي، وتقول إنها لا تعلم هوية الطائرات التي ... لجنة التحقيق الدولية: لا نعلم إن كان هجوم خان شيخون كيميائياً ومن نفذه!21 نيسان/ أبريل 2017, 08:33م 3909 قراءةلجنة التحقيق الدولية الخاصة بسوريا...

Lire la suite

SYRIE : Le journaliste Hossein Mortadha révèle qui a effectué le massacre du bus et le but réel de l’ouverture du Front Sud -- 2628 vues 21 avril 2017 A la lumière des opérations militaires réparties sur plusieurs fronts en Syrie, suite aux réalisations réalisées par l’armée syrienne et ses alliés, avec le début de la mise en œuvre de l’accord des quatre villes et les bruits médiatiques accompagnant ; il était nécessaire de clarifier ce qui se passe sur la scène syrienne et régionale. ? Le journaliste Hossein Mortadha et à travers la télévision syrienne a fourni une explication des derniers développements politiques et militaires. Il a révélé les détails de l’accord des quatre villes et la question du massacre perpétré par les groupes armés contre les populations des villes de Al Foua et Kefraya en plus de l’activation du front du sud et son objectif réel. Voici les détails : L’accord des quatre villes, ses perspectives et qui a ordonné le massacre de bus: Au cours de cette période, l’événement le plus important a été l’accord des quatre villes qui n’est pas le résultat des jours récents, il a commencé depuis le début de l’année après l’instauration d’un cessez le feu pour ces villes. Il était possible de régler la bataille de Zabadani, mais la carte humanitaire utilisée par les groupes armés relative aux villes de Al Foua et Kefraya a lancé l’ accord. Le journaliste Mortadha a affirmé que les groupes armés ont resserré l’étau autour des civils de Al Foua et Kefraya, les réunions se sont poursuivies en Turquie pour la mise en œuvre de l’accord. Il a ajouté que la Turquie et le Qatar ont une influence significative et contrôlent les groupes armés et c’est ce qui est arrivé plus tôt à Alep et aujourd’hui aussi, le Qatar et la Turquie sont intervenus dans l’application de l’accord des quatre villes. Il y avait également des divergences entre les groupes armés concernant l’accord et l’armée syrienne ayant été en mesure de nettoyer de vastes zones géographiques, cela constituait une forme de danger pour les groupes armés. Concernant le massacre des bus, le journaliste Mortadha a déclaré que l’explosion terroriste visait à bloquer l’accord, ce qui est arrivé est une manœuvre dilatoire des groupes armés dans le but de cibler les civils dans les autobus, les bus ayant été arrêtés dans des endroits où ils ne devrait pas s’arrêter, parce qu’ils sortent et entrent simultanément. Après l’explosion, les groupes armés ont empêché le transfert des blessés vers les zones libérés et un certain nombre d’entre eux ont transférées à Bab Al Hawa. Il a ajouté que l’objectif des services de renseignement saoudien, qatari et turc était de susciter une réaction des populations des villes de Al Foua et Kefraya et d’essayer de créer un fossé sectaire dans la société syrienne pour arrêter l’accord. Celui qui filmait avant l’explosion attendait l’attentat à la bombe pour relayer l’horreur du massacre, la voiture piégée est arrivée maquillée prétendant distribuer des aliments pour les enfants qui ont été regroupés, ce qui confirme que l’objectif était de tuer le plus grand nombre d’enfants pour attiser la sédition. Le régime saoudien a ordonné le massacre et il y a une relation entre les services de renseignement et les groupes armés et cela était évident dans l’agression américaine sur la base de Al Shirrat. Concernant les termes de l’accord, Murtadha a dit que l’accord englobe plus que les quatre villes, sa première phase est la sortie de 8000 habitants de Al Foua et Kefraya qui a été retardée, sa deuxième phase n’étant pas encore commencée. La question du changement démographique est un grand mensonge, il y a encore des civils dans la ville de Madhaya, il y a eu un grand nombre de régularisations des conditions des hommes armés et la question de l’évacuation est simplement une mystification pour tromper l’ opinion publique mondiale.

Publié le par Samir Svet

SYRIE : Le journaliste Hossein Mortadha révèle qui a effectué le massacre du bus et le but réel de l’ouverture du Front Sud -- 2628 vues 21 avril 2017 A la lumière des opérations militaires réparties sur plusieurs fronts en Syrie, suite aux réalisations réalisées par l’armée syrienne et ses alliés, avec le début de la mise en œuvre de l’accord des quatre villes et les bruits médiatiques accompagnant ; il était nécessaire de clarifier ce qui se passe sur la scène syrienne et régionale. ? Le journaliste Hossein Mortadha et à travers la télévision syrienne a fourni une explication des derniers développements politiques et militaires. Il a révélé les détails de l’accord des quatre villes et la question du massacre perpétré par les groupes armés contre les populations des villes de Al Foua et Kefraya en plus de l’activation du front du sud et son objectif réel. Voici les détails : L’accord des quatre villes, ses perspectives et qui a ordonné le massacre de bus: Au cours de cette période, l’événement le plus important a été l’accord des quatre villes qui n’est pas le résultat des jours récents, il a commencé depuis le début de l’année après l’instauration d’un cessez le feu pour ces villes. Il était possible de régler la bataille de Zabadani, mais la carte humanitaire utilisée par les groupes armés relative aux villes de Al Foua et Kefraya a lancé l’ accord. Le journaliste Mortadha a affirmé que les groupes armés ont resserré l’étau autour des civils de Al Foua et Kefraya, les réunions se sont poursuivies en Turquie pour la mise en œuvre de l’accord. Il a ajouté que la Turquie et le Qatar ont une influence significative et contrôlent les groupes armés et c’est ce qui est arrivé plus tôt à Alep et aujourd’hui aussi, le Qatar et la Turquie sont intervenus dans l’application de l’accord des quatre villes. Il y avait également des divergences entre les groupes armés concernant l’accord et l’armée syrienne ayant été en mesure de nettoyer de vastes zones géographiques, cela constituait une forme de danger pour les groupes armés. Concernant le massacre des bus, le journaliste Mortadha a déclaré que l’explosion terroriste visait à bloquer l’accord, ce qui est arrivé est une manœuvre dilatoire des groupes armés dans le but de cibler les civils dans les autobus, les bus ayant été arrêtés dans des endroits où ils ne devrait pas s’arrêter, parce qu’ils sortent et entrent simultanément. Après l’explosion, les groupes armés ont empêché le transfert des blessés vers les zones libérés et un certain nombre d’entre eux ont transférées à Bab Al Hawa. Il a ajouté que l’objectif des services de renseignement saoudien, qatari et turc était de susciter une réaction des populations des villes de Al Foua et Kefraya et d’essayer de créer un fossé sectaire dans la société syrienne pour arrêter l’accord. Celui qui filmait avant l’explosion attendait l’attentat à la bombe pour relayer l’horreur du massacre, la voiture piégée est arrivée maquillée prétendant distribuer des aliments pour les enfants qui ont été regroupés, ce qui confirme que l’objectif était de tuer le plus grand nombre d’enfants pour attiser la sédition. Le régime saoudien a ordonné le massacre et il y a une relation entre les services de renseignement et les groupes armés et cela était évident dans l’agression américaine sur la base de Al Shirrat. Concernant les termes de l’accord, Murtadha a dit que l’accord englobe plus que les quatre villes, sa première phase est la sortie de 8000 habitants de Al Foua et Kefraya qui a été retardée, sa deuxième phase n’étant pas encore commencée. La question du changement démographique est un grand mensonge, il y a encore des civils dans la ville de Madhaya, il y a eu un grand nombre de régularisations des conditions des hommes armés et la question de l’évacuation est simplement une mystification pour tromper l’ opinion publique mondiale.

A la lumière des opérations militaires réparties sur plusieurs fronts en Syrie, suite aux réalisations réalisées par l'armée syrienne et ses alliés, avec le début de la mise en œuvre de l... SYRIE : Le journaliste Hossein Mortadha révèle qui a effectué...

Lire la suite

Le conseiller de Trump à la Sécurité nationale feinté – Pas de désunion entre la Chine et la Russie -- 2644 vues 21 avril 2017 « Nous sommes un empire désormais, et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. (…) Nous sommes les acteurs de l’histoire… et vous, vous tous, vous resterez cantonnés dans l’étude de ce que nous faisons. » — Karl Rove, consultant politique américain et ancien conseiller de George W. Bush Une nouvelle démonstration fascinante de la déconnexion des USA, qui donnent vraiment l’impression d’habiter un univers parallèle où ils créent leur propre réalité et où leurs désirs deviennent des faits de terrain. A rapprocher de l’article de Justin Raimondo du 18 avril dernier. Le Ministères des Affaires étrangères chinois a annoncé que le directeur du Bureau général du Parti communiste chinois, Li Zhanshu, se rendra en Russie du 25 ou 27 avril à l’invitation de son homologue, le chef de l’administration présidentielle du Kremlin Anton Vaino. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, les discussions des deux officiels porteront sur les relations sino-russes, « comme prévu par les leaders des deux pays », et le côté chinois a pleine confiance dans cette visite pour cimenter les liens sino-russes. (TASS) Li sera le deuxième officiel chinois de haut niveau à visiter Moscou en avril. Le président Vladimir Poutine a reçu le premier vice-premier ministre de la République populaire de Chine, Zhang Gaoli (qui est également membre du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois) au Kremlin le 13 avril dernier, incidemment le jour suivant la visite du Secrétaire d’État américain Rex Tillerson à Moscou.

Publié le par Samir Svet

Le conseiller de Trump à la Sécurité nationale feinté – Pas de désunion entre la Chine et la Russie -- 2644 vues 21 avril 2017       « Nous sommes un empire désormais, et lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. (…) Nous sommes les acteurs de l’histoire… et vous, vous tous, vous resterez cantonnés dans l’étude de ce que nous faisons. » — Karl Rove, consultant politique américain et ancien conseiller de George W. Bush  Une nouvelle démonstration fascinante de la déconnexion des USA, qui donnent vraiment l’impression d’habiter un univers parallèle où ils créent leur propre réalité et où leurs désirs deviennent des faits de terrain. A rapprocher de l’article de Justin Raimondo du 18 avril dernier. Le Ministères des Affaires étrangères chinois a annoncé que le directeur du Bureau général du Parti communiste chinois, Li Zhanshu, se rendra en Russie du 25 ou 27 avril à l’invitation de son homologue, le chef de l’administration présidentielle du Kremlin Anton Vaino. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Lu Kang, les discussions des deux officiels porteront sur les relations sino-russes, « comme prévu par les leaders des deux pays », et le côté chinois a pleine confiance dans cette visite pour cimenter les liens sino-russes. (TASS)  Li sera le deuxième officiel chinois de haut niveau à visiter Moscou en avril. Le président Vladimir Poutine a reçu le premier vice-premier ministre de la République populaire de Chine, Zhang Gaoli (qui est également membre du Comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois) au Kremlin le 13 avril dernier, incidemment le jour suivant la visite du Secrétaire d’État américain Rex Tillerson à Moscou.

Une nouvelle démonstration fascinante de la déconnexion des USA, qui donnent vraiment l'impression d'habiter un univers parallèle où ils créent leur propre réalité et où leurs désirs devie... Le conseiller de Trump à la Sécurité nationale feinté – Pas...

Lire la suite

Leçons arabes pour la Corée du Nord ---21 avril 2017 Pyongyang sait que l’Irak, la Libye et la Syrie ont été attaqués ou envahis seulement après avoir supprimé leur capacité de dissuasion. En tant qu’Arabe et musulman, je me suis senti à la fois insulté et blessé lors de la lecture de commentaires dans la presse israélienne qui avertissaient les États-Unis contre l’attaque téméraire de la Corée du Nord [RDPC]. Les donneurs de leçon prévenaient que la RPDC n’était pas un pays arabe à quatre sous, comme la Syrie, qui pouvait être bombardé à tout moment en toute impunité, mais un adversaire sérieux qui possède de vrais moyens de représailles, impliquant des ogives nucléaires et des missiles à longue portée. Nous, les Arabes, avons été transformés en sacs à main internationaux et terrains d’expérimentation. Nos terres ainsi que le sang et la vie de nos citoyens, sont devenus des cartes de jeu entre les mains de tous les invités. Un nombre toujours croissant de pays lorgnent sur notre territoire et nos ressources, alors que nous sommes déchirés par le sectarisme et que nos médias ont été réduits à des instruments d’incitation à la haine, sous diverses excuses et prétextes, à l’égard d’autres Arabes et musulmans.

Publié le par Samir Svet

Leçons arabes pour la Corée du Nord  ---21 avril 2017 Pyongyang sait que l’Irak, la Libye et la Syrie ont été attaqués ou envahis seulement après avoir supprimé leur capacité de dissuasion. En tant qu’Arabe et musulman, je me suis senti à la fois insulté et blessé lors de la lecture de commentaires dans la presse israélienne qui avertissaient les États-Unis contre l’attaque téméraire de la Corée du Nord [RDPC]. Les donneurs de leçon prévenaient que la RPDC n’était pas un pays arabe à quatre sous, comme la Syrie, qui pouvait être bombardé à tout moment en toute impunité, mais un adversaire sérieux qui possède de vrais moyens de représailles, impliquant des ogives nucléaires et des missiles à longue portée. Nous, les Arabes, avons été transformés en sacs à main internationaux et terrains d’expérimentation. Nos terres ainsi que le sang et la vie de nos citoyens, sont devenus des cartes de jeu entre les mains de tous les invités. Un nombre toujours croissant de pays lorgnent sur notre territoire et nos ressources, alors que nous sommes déchirés par le sectarisme et que nos médias ont été réduits à des instruments d’incitation à la haine, sous diverses excuses et prétextes, à l’égard d’autres Arabes et musulmans.

Pyongyang sait que l'Irak, la Libye et la Syrie ont été attaqués ou envahis seulement après avoir supprimé leur capacité de dissuasion. En tant qu'Arabe et musulman, je me suis senti à la fo... Leçons arabes pour la Corée du Nord ---21 avril 2017Pyongyang...

Lire la suite

De Donald Trump à Guy Debord (en passant par Network) -- 20 avril 2017 Trump a viré casaque, devenant, comme tout politique euro-américain qui se respecte, antinational, néolibéral, néocon et néo-scène et tout. Bien lui en a pris puisqu’il est remonté dans les sondages, passant de 37 à 50% d’opinions favorables, en attendant 100% quand il aura déclaré la guerre nucléaire à Pékin et à Moscou. Il est passé avec âme et bagages dans le camp du gang international qui domine, exploite et anéantit cette planète. Donald joue la petite créature postmoderne dans une vingtaine de films, souvent en caméo. Il célèbre dans Zoolander le mannequin éponyme joué par Ben Stiller et qui n’existe que dans l’étoffe (ou dans la « toile ») dont sont tissés nos rêves. Il était souvent référencé aussi dans la série légendaire Sex and the City. Trump est bien estimé par Woody Allen.

Publié le par Samir Svet

De Donald Trump à Guy Debord (en passant par Network) -- 20 avril 2017 Trump a viré casaque, devenant, comme tout politique euro-américain qui se respecte, antinational, néolibéral, néocon et néo-scène et tout. Bien lui en a pris puisqu’il est remonté dans les sondages, passant de 37 à 50% d’opinions favorables, en attendant 100% quand il aura déclaré la guerre nucléaire à Pékin et à Moscou. Il est passé avec âme et bagages dans le camp du gang international qui domine, exploite et anéantit cette planète. Donald joue la petite créature postmoderne dans une vingtaine de films, souvent en caméo. Il célèbre dans Zoolander le mannequin éponyme joué par Ben Stiller et qui n’existe que dans l’étoffe (ou dans la « toile ») dont sont tissés nos rêves. Il était souvent référencé aussi dans la série légendaire Sex and the City. Trump est bien estimé par Woody Allen.

Trump a viré casaque, devenant, comme tout politique euro-américain qui se respecte, antinational, néolibéral, néocon et néo-scène et tout. Bien lui en a pris puisqu'il est remonté dans les... De Donald Trump à Guy Debord (en passant par Network) -- 20...

Lire la suite

Kiwanis, cette organisation qui se présente si humanitaire, qui dit aider les enfants et ceux qui sont dans le besoin, est une gigantesque escroquerie venue des Etats-Unis. Kiwanis se présente, dans la presse et dans les médias, avec sa formule d’or « Fais pour autrui ce que tu voudrais qu’il fasse pour toi » et parle « d’amour à donner aux autres » à chaque détour de phrase. Les médias locaux se font le relais de cette propagande onusienne et de l’OTAN. L’Armée des Etats-Unis use de l’aide humanitaire et des slogans d’amour pour envahir les structures des Etats souverains.

Publié le par Samir Svet

Kiwanis, cette organisation qui se présente si humanitaire, qui dit aider les enfants et ceux qui sont dans le besoin, est une gigantesque escroquerie venue des Etats-Unis. Kiwanis se présente, dans la presse et dans les médias, avec sa formule d’or « Fais pour autrui ce que tu voudrais qu’il fasse pour toi » et parle « d’amour à donner aux autres » à chaque détour de phrase. Les médias locaux se font le relais de cette propagande onusienne et de l’OTAN. L’Armée des Etats-Unis use de l’aide humanitaire et des slogans d’amour pour envahir les structures des Etats souverains.

Kiwanis, cette organisation qui se présente si humanitaire, qui dit aider les enfants et ceux qui sont dans le besoin, est une gigantesque escroquerie venue des Etats-Unis. Kiwanis se présente, dans Kiwanis, cette organisation qui se présente si humanitaire,...

Lire la suite

1 2 > >>