Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le régime israélien a fourni une aide secrète aux soi-disant « rebelles » près du Golan syrien depuis de nombreuses années, selon un rapport. Le journal américain « The Wall Street Journal« a rapporté dimanche soir qu’Israël a offert à des groupes « rebelles », considérés comme terroristes par Damas, des fournitures médicales, de la nourriture et des fonds pour « protéger ses frontières de la crise en Syrie et établir une zone tampon près de sa frontière « . Selon le rapport, le régime de Tel-Aviv a créé une unité militaire spéciale en 2012 pour surveiller et coordonner le transfert de l’aide aux « rebelles », une stratégie qui comprend le paiement des salaires et des livraisons d’armes et de munitions. Abu Suhaib, commandant du groupe terroriste Fursan al-Joulan, a dit au journal américain que le régime israélien les payent environ 5 000 $ par mois. Selon le rapport, ce groupe a contacté Israël en 2013 lorsque l’armée syrienne a attaqué les membres du groupe terroriste dans les régions du sud de la Syrie. Fursan al-Yulan dispose d’environ 400 combattants dans la province d’Al-Quneitra, située à 70 kilomètres de Damas, la capitale syrienne, et est allié avec au moins quatre autres groupes terroristes qui reçoivent également de l’aide israélienne, selon les déclarations des membres de groupes terroristes au journal. Depuis le début de la crise dans les pays arabes, en particulier en Syrie, de nombreux analystes ont fait valoir que le régime de Tel-Aviv ne ménage pas ses efforts pour bloquer toute solution à ces crises afin de détourner l’attention du monde arabe de la question palestinienne. En outre, les efforts d’Israël pour mettre fin au gouvernement de Bachar al-Assad par une guerre par procuration en Irak a une relation étroite avec la stratégie « Clean Break » proposée dans un document préparé en 1996 par un groupe d’études stratégiques israélien. Le document présente une nouvelle approche pour résoudre les problèmes de sécurité du régime israélien au Moyen-Orient et préconise, en particulier, la promotion d’une guerre menée à bien par des tiers en Syrie avec la présence de pouvoirs régionaux et extra-régionaux.

Publié le par Samir Svet

Scandale: Israël paye jusqu’à 5000€ de salaire à des terroristes en Syrie

image: http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2017/06/1435453245ob_bc3534_israel-al-quaida-1728x800_c.jpg

Scandale: Israël paye jusqu’à 5000€ de salaire à des terroristes en Syrie

Le régime israélien a fourni une aide secrète aux soi-disant « rebelles » près du Golan syrien depuis de nombreuses années, selon un rapport.

Le journal américain « The Wall Street Journal« a rapporté dimanche soir qu’Israël a offert à des groupes « rebelles », considérés comme terroristes par Damas, des fournitures médicales, de la nourriture et des fonds pour « protéger ses frontières de la crise en Syrie et établir une zone tampon près de sa frontière « .

Selon le rapport, le régime de Tel-Aviv a créé une unité militaire spéciale en 2012 pour surveiller et coordonner le transfert de l’aide aux « rebelles », une stratégie qui comprend le paiement des salaires et des livraisons d’armes et de munitions.

Abu Suhaib, commandant du groupe terroriste Fursan al-Joulan, a dit au journal américain que le régime israélien les payent environ 5 000 $ par mois. Selon le rapport, ce groupe a contacté Israël en 2013 lorsque l’armée syrienne a attaqué les membres du groupe terroriste dans les régions du sud de la Syrie.

Fursan al-Yulan dispose d’environ 400 combattants dans la province d’Al-Quneitra, située à 70 kilomètres de Damas, la capitale syrienne, et est allié avec au moins quatre autres groupes terroristes qui reçoivent également de l’aide israélienne, selon les déclarations des membres de groupes terroristes au journal.

Depuis le début de la crise dans les pays arabes, en particulier en Syrie, de nombreux analystes ont fait valoir que le régime de Tel-Aviv ne ménage pas ses efforts pour bloquer toute solution à ces crises afin de détourner l’attention du monde arabe de la question palestinienne.

En outre, les efforts d’Israël pour mettre fin au gouvernement de Bachar al-Assad  par une guerre par procuration en Irak a une relation étroite avec la stratégie « Clean Break » proposée dans un document préparé en 1996 par un groupe d’études stratégiques israélien.

Le document présente une nouvelle approche pour résoudre les problèmes de sécurité du régime israélien au Moyen-Orient et préconise, en particulier, la promotion d’une guerre menée à bien par des tiers en Syrie avec la présence de pouvoirs régionaux et extra-régionaux.

———————————

Note Fawkes News : Il est facile de montrer du doigt l’Arabie Saoudite et le Qatar comme étant responsables de la montée du terrorisme islamiste dans le monde (ce qui est le cas, sans aucun doute) mais Israël, derrière son air apparent de neutralité est très loin d’être innocent. La liste des preuves démontrant que ce pays finance et favorise le terrorisme en Syrie s’allonge à vue d’oeil (voir liens connexes). Curieusement, les médias israéliens assument parfaitement cette aide apportée aux opposants à Assad. Les médias français par contre, comme souvent, ont choisi d’ignorer totalement l’information.


En savoir plus sur http://reseauinternational.net/scandale-israel-paye-jusqua-5000e-de-salaire-a-des-terroristes-en-syrie/#QQYZapRtEOOeeeBW.99
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article